Pour l’Aide Aux Orphelins du Népal

Vous êtes ici : Accueil > L’orphelinat, c’est... > Les enfants > Lokendra

Lokendra

Octobre 2013

Benjamin de la fratrie, Lokendra (ou Loké), 11 ans, sous ses airs discrets et timides, est un petit bonhomme au caractère bien trempé. Il est arrivé il y a 5 ans ici et il ne se souvient de rien de sa vie d’avant. C’est sûrement mieux pour lui… J’ai lu dans son dossier que son père étant décédé sa mère s’est remariée et a « du » abandonner Lokendra. On ne sait pas si il a des frères et sœurs, mais en tout cas, ce sont des voisins qui l’ont recueilli et l’ont amené au Child care center. Depuis qu’il est ici, il n’a aucune nouvelle de sa mère (contrairement à la mère de Rubina qui elle au moins s’intéresse encore à sa fille…), mais encore une fois, on ne sait pas quelles sont ses conditions de vie, si elle a bien été remarié ou si elle est simplement « l’esclave » de quelqu’un…

Lokendra, lui, depuis qu’il est ici, est devenu un sacré petit bonhomme, premier de sa classe et fier de l’être, il fait preuve d’un sérieux impressionnant au moment des devoirs, et puis quand il vous demande de l’aide, d’une c’est rare, et de deux, il remet toujours en question vos réponses. C’est énervant au possible^^ Il est persuadé d’avoir raison, même quand il se trompe :) Un caractère bien trempé comme Sushma, comme je vous disais ! Et quand on fait du vélo, c’est toujours de la faute de quelqu’un d’autre si il n’arrive pas à pédaler ou à aller tout droit^^ Bref, il me fait vraiment marrer avec son caractère de m*** à seulement 12 ans ! Pour autant, je dois quand même rajouter que j’ai mis du temps à découvrir ce petit bonhomme qui toujours discret derrière son sourire timide ne devient vraiment lui-même que quand vous passez beaucoup de temps avec lui. Alors il se met à vous faire des grimaces trop marrantes dans ses moments de « délire » et à vous répondre « No, Miss, you’re wrong ! » au moment des devoirs^^ Malgré tout, c’est un des premiers à s’être collé à moi quand je suis arrivée ici la première fois, et il ne lâchait jamais Chrystèle qui a (un peu, beaucoup ?!) fondu pour lui. C’est le seul aussi à avoir pleuré au moment de la prise de sang, et quand je l’ai pris dans mes bras, il m’a presque repoussé, trop fier de reconnaître ses propres faiblesses. C’est difficile de toujours garder ses émotions à l’intérieur…

Lui aussi, comme Yeshoda, il va beaucoup changer dans les années qui viennent et j’ai hâte de voir ce que ça va donner :) Sans aucun doute, un garçon toujours aussi adorable et souriant, avec un caractère qui lui permettra peut-être de dépasser le manque d’affection dont il souffre… ou pas…