Pour l’Aide Aux Orphelins du Népal

Vous êtes ici : Accueil > L’orphelinat, c’est... > Les enfants > Roshan

Roshan

Octobre 2013

Aîné des garçons, Roshan, 16 ans, a rôle hyper important dans cette famille. C’est lui qui est responsable des petits, du filtrage de l’eau, du remplissage du tank, et bien d’autres choses encore comme faire une course au magasin à 100m de l’orphelinat quand on est en manque de sucre, d’huile etc… Quand je lui ai demandé si parfois il n’en avait pas marre qu’on fasse appel à lui en toutes circonstances, il m’a répondu : « Only when I’m doing my homework, I want to finish first »… Mature je vous avais dis ?!

Il est originaire d’une ville dans le « Far West » du Népal, coincé entre les collines et à 2 jours en bus de Kathmandu. Son père est décédé, probablement pendant la révolution maoïste et sa mère ne pouvait pas élever ses 4 enfants seule. Avant d’arriver ici, il était déjà dans un « hostel », à deux jours à pied de sa maison. Il ne revenait chez sa mère qu’aux vacances. Puis un ami de son oncle l’a emmené ici, sans qu’on le prévienne de quoi que ce soit. Maintenant il ne rentre plus qu’une fois par an, pour Dashain. Pour autant, il est content d’être ici, il se sent bien, il trouve que l’école est d’un meilleur niveau et puis il s’est fait plein de copains. Et malgré sa timidité maladive avec les adultes (il n’ose rien demander à Krishna par exemple, alors que Krishna fait appel à lui tout le temps et qu’il est proche des enfants), le fait qu’il occupe une place de « responsable » lui convient bien je crois. Je vous avais dit à mon arrivée ici que j’avais l’impression qu’il ne m’appréciait pas, parce que je prenais sa place, c’était tout à fait ça… On a trouvé un bon équilibre maintenant, et quand je n’ai pas le temps de faire une tâche, je n’hésite pas à lui demander de l’aide, sinon je lui dis d’aller jouer avec les autres. Je le remercie à chaque fois, de la même façon qu’il le fait pour moi. C’est le premier à avoir fait une remarque à mes débuts : pourquoi je ne répondais pas : « You’re welcome » à chaque fois qu’ils me disaient merci… Il ne me l’a pas dit en face bien-sûr, c’est les filles qui me l’ont répété.. Alors je lui ai expliqué simplement que de répondre 11 fois « you’re welcome » quand je donnais de l’eau pour laver la vaisselle, ou quand ils se brossaient les dents ou quand je leur donnais leur assiette, ben parfois, ça m’arrivait d’oublier, mais je lui ai promis que je ferai attention par la suite. Ce que je fais depuis^^ Oh j’oublie encore bien-sûr, personne n’est parfait :) Mais Roshan fait attention aux détails, alors je m’efforce par respect de le faire aussi !

A l’école, c’est l’un des meilleurs de sa classe, mais pas le premier, parce que je crois qu’il s’en fout du classement, il bosse pour lui parce qu’il a envie, pas pour battre les autres.. Sa matière préférée est l’anglais, d’ailleurs il veut devenir prof d’anglais plus tard, ce qui est possible si il garde de bons contacts avec ses profs et le milieu scolaire. Le plus difficile pour les enfants ici, c’est qu’ils n’ont pas de « réseau social » et pour leur avenir professionnel, c’est compliqué… C’est pourquoi je les encourage toujours et toujours à bien bosser leur anglais, parce que par rapport aux autres candidats à un quelconque poste, ça pèsera dans la balance.

La matière qu’il aime le moins, c’est « Social studies », je vous en ai déjà parlé, en gros ce sont des leçons de savoir vivre au Népal, truffées de préjugés, de traditions ancestrales mais parfois étonnement modernes, c’est très aléatoire. Un bon résumé de l’éducation des jeunes népalais, pleine de tabous et de croyances aveugles, mais qui se veut moderne à la fois. Mais bon, ce n’est pas pour ces raisons là qu’il n’aime pas, c’est parce qu’il y a beaucoup de choses à apprendre par cœur et que le vocabulaire est souvent difficile. Ca ne l’arrête pas pour autant, il est consciencieux, et est quasiment toujours le premier à finir ses devoirs. Depuis les exams de fin d’année, il a d’ailleurs bien compris en quoi je pouvais lui être utile, il n’hésite pas à me « monopoliser » dès qu’on rentre de l’école pour l’aider à faire ses devoirs. Je lui ai bien fait comprendre que si j’étais là pour l’aider, j’étais là aussi pour aider les autres, alors il devait attendre son tour. Je leur ai d’ailleurs demandé de lever la main, parce que j’en pouvais plus d’entendre 100 fois « Miss ! » par minute. Mes habitudes de prof ne m’ont pas quitté^^ Et puis ça les fait marrer de lever la main, alors…

A l’école sinon, il aime bien jouer au foot avec ses copains, vous devriez voir sa tête quand je viens les chercher, il est rouge pivoine^^ A la maison, il aime bien jouer à tous les jeux d’extérieur, mais aussi aux échecs (il est très fort !), regarder la télé et même donner un coup de main en cuisine. En gros, dès qu’il peut apprendre et aider, il le fait. C’est un grand frère exemplaire pour les petits, vraiment. C’est le meilleur ami de tous les garçons ici (même si parfois ils se battent pour des bêtises !). A la question, « es-tu heureux d’être ici ? », il m’a répondu : « Oui, bien-sûr » sans plus de détails, du Roshan tout craché… et son expression traduisait un « Why do you ask ?! » Ben oui, hein, pourquoi leur demander si ils sont heureux ici franchement, c’est pas évident ?!